Grand site de France

Situé à 15km à l’ouest de Clermont-Ferrand, le puy de Dôme est un volcan endormi de la Chaîne des Puys devenue site classé en 2000. Ce puy fait partie du réseau des grands sites de France et a reçu en 2008 le label « Grand site de France » qui a été renouvelé en 2014 pour 7 ans.

Ce label garantit la préservation du site avec une gestion selon les principes de développement durable.

Depuis juillet 2018, l’inscription du Haut tectonique Chaîne des Puys – Faille de Limagne au Patrimoine Mondial de l’UNESCO donne une autre dimension au puy de Dôme. Parmi les 80 volcans de la Chaîne des Puys, le puy de Dôme est le seul volcan accessible à tous publics grâce au train à crémaillère.

De par sa localisation, lorsque vous êtes à son sommet (1465m) et par temps clair, on a une vue générale sur le parc naturel régional des volcans d’Auvergne avec la chaîne des Puys, les monts Dore et les monts du Cantal. Et par temps extrêmement clair, on peut apercevoir le sommet du Mont-Blanc, point culminant des Alpes, dépassant un peu derrière le Forez.

 

Un panorama magnifique à 360° sur un ensemble volcanique unique en Auvergne !

Le puy de Dôme, le lieu le plus visité d’Auvergne

Avec plus d’un demi-million de visiteurs par an, le puy de Dôme est le premier site touristique naturel de la région.

Symbole fort du département, il est un lieu d’aventure. De 1926 à 2012, une route ouverte aux voitures permettait de monter au sommet facilement moyennant un droit de péage. Actuellement, son accès peut se faire à pied par le traditionnel chemin des muletiers sur 2km (dénivelé 387m) ou en prenant le train à crémaillère “Le panoramique des Dômes“, mis en fonction  depuis 2012.

Son sommet sert de décollage pour de nombreux adeptes du parapente. La majeure partie des écoles de parapente forment leurs élèves sur ce lieu emblématique. Endroit idéal pour faire un baptême de l’air en biplace avec des professionnels de l’activité : qui n’a pas rêvé de faire comme Icare, de se croire un oiseau l’espace d’un court instant !

Le puy de Dôme est considéré par les parapentistes comme « le meilleur spot de parapente de France voire d’Europe » pour effectuer des baptêmes. Il est possible de décoller sur tous les versants, à 360°, ce qui permet de changer au dernier moment en fonction du vent.

Le temple de Mercure

Au sommet du puy de Dôme, se trouve le plus grand temple de montagne de la Gaule romaine. Au IIème siècle, principalement dédié à Mercure, ce sanctuaire, haut-lieu de pèlerinage, était accessible depuis l’agglomération au col de Ceyssat. Les vestiges sont restaurés depuis 2013 afin de favoriser la perception de la monumentalité de ce grand sanctuaire.

Un espace muséographique où un parcours interactif complète la découverte du sanctuaire de Mercure. La visite, constituée de films, maquettes, objets et jeux, vous permet un véritable voyage au IIème siècle après J-C. Les grandes parties qui constituent la visite :

  • Les Arvernes au IIème siècle mettent en lumière le contexte de la construction du Temple et la fameuse Voie d’Agrippa, grand axe de circulation reliant Lyon Saintes.
  • Le sanctuaire de Mercure où le visiteur retrouve l’historique des fouilles, le parcours des pèlerins et les matériaux de construction et projet de restauration.

Le tour de France au sommet du puy de Dôme

Lieu emblématique du Tour de France avec 13 étapes réalisées. La 1ère arrivée fut en 1952 avec Fausto Coppi. L’année la plus mémorable pour le département fut 1964 avec le bras de fer entre Jacques Anquetil et Raymond Poulidor : Anquetil craqua dans le dernier kilomètre et Poulidor revint à 14 secondes au classement général. Aucun des deux ne gagna l’étape, remportée par Julio Jiménez, mais quel spectacle !

En 1988, fin de la participation du puy de Dôme au Tour… Mais peut être que dans les années futures, le Tour reviendra arpenter la montée pour arriver au sommet du puy.

  • Vol en pParapente depuis le puy de dôme -© D.-Pourcher-Auvergne-Rhône-Alpes-Tourisme.jpg
  • Vue aérienne du sommet du puy de Dôme - ©Rene-Manzone-TC-Dome